23 septembre 2016

Réformer le système de santé : les suggestions de Nathalie Kosciusko-Morizet

Nathalie Kosciusko-Morizet (NKM) pense avoir trouvé des solutions pour réformer totalement le système de santé et améliorer la médecine libérale. Elle dénonce surtout la politique adopté par l’État qu’elle juge inefficace.

 

Des réformes inefficaces

NKM pense que les réformes récemment adoptées sont totalement inefficaces contre les problèmes actuels dans le secteur de la santé. Selon elle, ces mesures ne visent pas l’avenir, mais comblent seulement les lacunes du passé. La candidate à la primaire stipule que cette inefficacité a deux causes : d’un côté, l’étatisation ne s’affirme pas réellement et d’un autre côté, la financiarisation favorise le développement des complémentaires santé. Avec la loi Le Roux, la ministre de la Santé a totalement privilégié les complémentaires santé, se plaint-elle.

 

Mettre en avant la médecine libérale de proximité

Afin de transformer le système de santé, il faut intervenir sur 2 axes, explique NKM. D’abord, il faut renforcer fortement la prévention. Ensuite, il est nécessaire de privilégier l’accès à des soins de qualité, mais à tarif abordable. Pour y parvenir, l’ancienne ministre de l’Écologie insiste sur le respect du choix du patient, la valorisation de la médecine libérale de proximité, le soutien d’une offre public-privé au sein des hôpitaux et le maintien de l’assurance maladie solidaire.

 

Mettre fin au tiers payant généralisé

NKM aimerait en en finir avec le tiers payant généralisé, puis réutiliser le tiers payant social. Selon elle, le tiers payant favorise le confort des patients même si c’est à court terme. Les politiciens ne sont pas arrivés à partager leurs convictions avec la population concernant la fin du tiers payant… la santé n’est pas bien traitée dans les discussions politiques, a-t-elle martelé. Avec l’important écart entre les promesses politiques et les attentes des citoyens, elle veut lutter contre cette impression que la politique n’est qu’un théâtre d’ombres.

23 septembre 2016

Laisser un commentaire