15 avril 2015

Certains médecins ne s’opposent pas à la généralisation du tiers payant

médecins satisfaits tiers payant

Pour le gouvernement, instaurer la généralisation du tiers payant c’est permettre à tout le monde d’accéder aux soins. Cependant, le corps médical ne consent pas à ce système. Toutefois, certains médecins, et surtout la jeune génération, sont pour cette généralisation du tiers payant. Pour témoigner leur désaccord concernant l’instauration de la généralisation du tiers payant, de nombreux médecins ont fait une grève, alors que certains ne montrent pas d’opposition quant à l’avance de frais.

Ceux qui sont pour ce système sont surtout jeunes médecins, qui sont représentés par le syndicat Regroupement Autonome des Généralistes, Jeunes Installés et Remplaçants ou ReAGJIR. Ils ont fait part de leur opposition quant à la grève, car ils jugent que cela procure un préjudice aux patients comme aux remplaçants.

Les conditions des jeunes médecins pour accepter le tiers payant

Or, même si ces jeunes médecins ne s’opposent à cette Loi de santé, ils demandent tout de même des garanties.

Cette instauration demande beaucoup de temps et impacte sur les enjeux financiers. Conscients de cela, ces jeunes médecins espèrent jouir d’un interlocuteur pour vraiment adhérer à la généralisation du tiers payant. Ils demandent une avance des frais sur le remboursement en 5 jours, à condition aussi que les patients leur montrent une Carte Vitale à jour, et s’opposent à l’éventualité d’une franchise.

Qu’est-ce que la généralisation du tiers payant ?

Pour que chaque personne ne puisse pas renoncer aux soins, le gouvernement a donc élaboré la généralisation du tiers payant. En d’autres termes, ce dispositif vise à aider les patients en ne leur faisant pas payer les frais de santé dans certains cas comme en pharmacie et à l’hôpital, à l’avance. Concernant les plus démunis, leurs dépenses de santé devraient être développées lors des consultations médicales.

Toutefois, les médecins expriment leur réticence sur ce système, surtout en ce qui concerne sa systématisation, même si celui-ci est une méthode pour amoindrir le renoncement aux soins.

Laisser un commentaire