28 juillet 2016

Un meilleur remboursement des prothèses dentaires

La grande variation des tarifs pour les soins dentaires vient du fait que les chirurgiens-dentistes sont libres de fixer leurs prix. Concernant les prothèses dentaires, la souscription à une complémentaire santé est nécessaire en raison du niveau de prise en charge très bas proposé par l’Assurance maladie.

Pour la pose d’une prothèse dentaire, chaque chirurgien-dentiste est libre de choisir le modèle adapté au patient (prothèse sur implant, prothèse fixe ou prothèse mobile). C’est aussi à lui d’établir son tarif.

 

Une grande disparité au niveau des remboursements

En général, l’Assurance maladie ne couvre que 70% du tarif de base établi par la Sécu concernant les prothèses dentaires. Il ne s’agit donc que d’un remboursement partiel, plus bas que les tarifs pratiqués par les praticiens.

Depuis le début d’année 2015, les montants remboursés sont de :

–          75.25 euros pour une couronne

–          85.78 euros pour un inlay-core

–          100.83 euros pour un inlay-core à clavette

–          45.15 euros pour une prothèse de 1 à 3 dents

–          127.75 euros pour une prothèse complète

–          195.65 euros pour un bridge à 3 éléments

Il faut donc une bonne assurance pour bénéficier d’une prothèse adaptée tout en faisant des économies. Dans cette même optique, mieux vaut être couvert par ces assurances santé qui proposent un forfait dentaire. Ainsi, le remboursement peut aller de 300% à 400% sur les tarifs de base instaurés par l’Assurance maladie.

 

Comprendre le calcul

Si le prix de pose d’une couronne dentaire est de 600 euros, dont un forfait dentaire s’élevant jusqu’à 400% sur le tarif de base de la Sécu, le patient recevra un remboursement de 75.25 euros auprès de l’Assurance maladie. Puis, il bénéficie d’un remboursement de 430 euros auprès de sa complémentaire santé. Le reste à sa charge n’est que de 94.75 euros.

 

Faire une comparaison des devis

Il est suggéré de recourir à différents devis avant de signer un contrat. Ce devis doit comprendre toutes les informations relatives aux traitements à réaliser, aux matériaux à employer et aux tarifs. C’est à partir de ce devis qu’il est possible d’avoir une idée du montant des soins, du niveau de remboursement par l’Assurance maladie et de la prise en charge de la complémentaire santé.

28 juillet 2016

Laisser un commentaire