15 juin 2017

Les aides pour bénéficier d’une mutuelle santé

Souscrire pour une mutuelle est conseillé puisque la Sécu n’offre pas de couverture pour l’ensemble des frais médicaux. Mais il existe des aides prévues pour compléter ces non-remboursements. Il faut cependant souligner que tous n’ont pas accès à ces aides, car leurs revenus sont légèrement supérieurs au plafond exigé par ces aides. Dans cette situation, l’ACS peut être sollicité.
L’objectif de l’État est de ne pas agrandir le trou au sein de la Sécu. Ainsi, il ne va pas couvrir certains frais médicaux, mais nous aider pour qu’on souscrive à une mutuelle.

Qu’est-ce que l’ACS ?
C’est une contribution de l’État afin de soutenir les personnes ne bénéficiant pas de la CMU (Couverture Maladie Universelle). Cela s’applique à ceux qui n’ont pas d’aide complémentaire, mais disposant de revenus insuffisants pour couvrir l’ensemble des frais de mutuelle.
Si les revenus ne permettent pas de couvrir notre famille, on va bénéficier d’une aide depuis l’ACS. Avec celui-ci, on reçoit un montant nous permettant de souscrire à une mutuelle. L’aide s’applique à ceux ayant des revenus surpassant légèrement le plafond imposé par la CMU, mais insuffisants pour payer une assurance.
Pour demander l’ACS, il faut aller sur le site de la CMU et de compléter le formulaire destiné à cet effet.

Quelles sont les conditions exigées ?
Les principales conditions sont :
Être en situation régulière
Résider en France depuis plus de 3 mois
Avoir des revenus ne dépassant pas 35% du seuil donnant accès à la CMU
Toutefois, il existe d’autres conditions imposées aux sans-abris, aux personnes de nationalité étrangère et aux personnes en situation irrégulière. Notons que Mayotte n’est pas éligible à cette aide.
En cas d’acceptation, on bénéficie de cette aide dénommée ‘attestation chèque individuelle’. La somme perçue varie selon l’âge du bénéficiaire. On peut par la suite l’utiliser pour souscrire à une mutuelle. En outre, cette aide nous affranchit du payement de la part à la charge de l’assurance maladie pendant les consultations et des frais de cotisation auprès de la CMU.
Mais le problème se trouve sur le renouvellement, car on doit faire la demande 2 mois avant la date d’échéance du contrat.
Par ailleurs, si on est classé parmi les personnes pouvant faire une demande et qu’on en a besoin, cette aide de l’État doit être bien considérée. On peut même l’adopter si nécessaire.

Laisser un commentaire