1 avril 2015

La tentation ou la sécurité pour la santé connectée ?

santé connectée

Sacrées, les données personnelles qui sont impérativement à garder en sécurité et en France, c’est le Commission National de l’Informatique et des Libertés ou CNIL qui s’en charge. Malgré cela, les objets connectés, et surtout en santé, n’attendent plus qu’à s’élargir. Contrairement à l’accroissement de ce marché aux États-Unis, la France présente encore des restrictions juridiques, qui se mettent en travers de la vitesse de production.

Cela confirme encore qu’en France, il est impératif de mettre en place une législation conforme à la sécurité des données, mais aussi à l’extension de ce nouveau commerce. La CNIL a ouvert ses portes pour des conversations concernant ce marché avec plusieurs assureurs. Celles-ci ont été engagées pour que toutes les applications de santé connectée puissent être développées.

L’issue positive de ces discussions permettra aux objets connectés d’être remboursés et aussi au développement rapide de ces nouvelles technologies.

Laisser un commentaire